Image

Archive for histoires pour enfants

La Campagne de Padi : un succès grâce à vous !

VICTOIRE ! MERCI  !

La Campagne  » Offrez Padi et l’aventure de la vie à un enfant en difficulté  » est terminée. 

Vous avez été très nombreux à participer et je ne vous remercierai jamais assez pour votre générosité. 

  • Grâce à vous, de nombreux enfants ont désormais le livre  » Padi et l’aventure de la vie  » entre les mains ;
  • Grâce à vous, des services d’oncologie pédiatrique, des hôpitaux pédiatriques, des associations d’accompagnement aux enfants et aux familles, des professionnels de santé de divers disciplines, des psychologues, des assistantes sociales se servent de Padi avec leurs jeunes patients ; 
  • Grâce à vous, des écoles, des bibliothèques peuvent mettre  » Padi et l’aventure de la vie  » à disposition des écoliers, des lycéens et de leurs enseignants ;
  • Grâce à vous, des familles ont enfin Padi comme amie et confidente.

En deux mois et demi (du 20 juillet au 30 septembre) 95 exemplaires de  » Padi et l’aventure de la vie  » ont été achetés au prix coûtant et faits envoyer dans différentes régions de France.

Ci-dessous, je vous ai mis la carte de France avec les départements où vous m’avez signalé avoir fait arriver le livre. Il en manque certainement. C’est si beau de regarder l’Hexagone parsemé du visage de Padi ! Bien sûr, il y a des  » trous « , mais, qui sait, un jour seront-ils comblés…

J’attends les retours des structures et associations qui ont reçu Padi. 

Si vous avez Padi à la maison, envoyez-moi une photo du livre chez vous, avec vos enfants ou quelqu’un des vôtres, famille ou ami/es, y compris vos animaux de compagnie !

Je vous demande une dernière faveur : écrivez un commentaire sur ce livre et publiez-le sur Amazon.

Si vous n’y arrivez pas, envoyez-le moi sur Facebook ou par mail: amanda.castello2010@gmail.com

Tout le monde n’est pas sur Facebook et avant de décider d’acheter un livre, les visiteurs sur Amazon s’informent de l’opinion du public en lisant les commentaires.

Vous avez été magnifiques ! Ce geste de solidarité m’a profondément touchée. Ce sont des situations comme celle-ci, ces partages désintéressés qui nous montrent que l’être humain est capable de grandes choses. Je ne peux que vous exprimer toute ma gratitude.

 

 

Suivez-nous :

« Oscar et les animaux totems » d’Eugénie RAYNAUD

Aujourd’hui je vais vous présenter une très belle personne
PADI l’aime beaucoup : Eugénie Raynaud

Elle est belle dans tout les sens 

Mais qui est-elle donc ?

Eugénie Raynaud

Il y a dans la vie des expériences absolument imprévues qui viennent modifier les programmes que nous avions conçus. Ce peut-être un clin d’œil du destin, une rencontre, un retard, un accident… tout élément qui se manifeste sur notre parcours et nous fait définitivement changer de route ou, pour le moins, nous poser des questions.

Eugénie a expérimenté une première régression dans les vies antérieures à 17 ans et depuis lors, non seulement elle s’est posée de nombreuses questions, mais elle a cherché des réponses. 

Parallèlement à ses études, qui l’ont conduite sur la route du management d’entreprise mais qui étaient loin de correspondre au désir de son âme, elle s’est intéressée à des techniques et à des méthodes en mesure de lui faire comprendre le message de cette curieuse expérience.

L’Univers sait ce qui est bon pour nous et place sur notre chemin des signes, des personne, des savoirs… Tout est à disposition, mais tout est laissé à notre libre arbitre. Le choix nous appartient. Eugénie l’a compris. Elle a saisi les occasions qui se présentaient et s’est formée à différentes techniques et méthodes thérapeutiques. Après avoir expérimenté sur elle-même et obtenu des bénéfices significatifs, elle a senti qu’elle pouvait devenir un instrument de ce même Univers afin d’apporter aux autres, dit-elle « un mieux-être et surtout une compréhension des problématiques de vie ». Sa Mission de Vie était révélée.

Ses études l’ont conduite à se former comme hypnothérapeute à l’Institut International d’Hypnose Spirituelle – IIHS du Canada et à recouvrir désormais le rôle de superviseur et d’animatrice de formations d’hypnose régressive de l’Institut.

Parmi les différentes méthodes qu’elle utilise d’aujourd’hui, citons l’hypnose spirituelle, l’EFT, le chamanisme, le magnétisme et autres thérapies énergétiques, celles regroupées désormais sous l’appellation globale de soins holistiques.

 

             Padi a adoré  le livre d’Eugénie


Quelques mots sur les animaux totem

 « Au début des temps la sagesse et le savoir appartenaient aux animaux car Tuawa, l’Un d’en Haut, ne s’adressait pas directement aux hommes. Il envoya des animaux pour dire à l’homme qu’Il se montre à travers les animaux, et que l’homme devrait apprendre grâce à eux, aux étoiles, au soleil, à la lune… car Tuawa parle en et à travers tout. »

(Chef Lekatos-Lesa de la Tribu des Pawnees)

 

De tous les temps, le destin de l’être humain et de l’animal est inscrit dans une dynamique complexe. Rapport souvent difficile ou conflictuel, il est pourtant souvent et heureusement source de collaboration, d’aide, de protection, d’amour réciproque.

Les animaux totem sont là pour nous aider. Il faut juste apprendre à communiquer avec eux. Ils nous livrent des messages, des conseils, des enseignements. Ils nous alertent sur des dangers, nous dévoilent des aspects de notre personnalité, nous éclairent sur certains de nos choix à modifier…

Ce sont les animaux totem qui nous choisissent et non pas nous qui les choisissons. Ils peuvent se manifester dans nos rêves, durant la méditation, dans un rêve éveillé, apparaître de plus en plus fréquemment sur des reproductions…  ou aussi être identifiés par un médium ou un maître de sagesse.  

On mentionne généralement les animaux totem comme appartenant à la culture amérindienne. Certes, mais ils se trouvent non seulement chez les Premières Nations du Canada et des États-Unis mais également chez les Mayas et dans toute l’Amérique latine. Ils jouent un rôle important auprès de nombreux peuples en Asie, (le Loup Bleu en Mongolie par exemple).

Des traces de ce rapport de protection entre l’être humain et d’autres créatures sont rapportées dans la tradition orale et écrite des peuples, depuis la nuit des temps. Dans de nombreuses cultures, à la naissance d’un enfant, lors d’un rituel propitiatoire, ce même enfant était (et est encore) placé sous la protection de l’animal totem du clan, puis de celui qui sera son guide et protecteur.  

Parmi les Totems, en plus des animaux, il est important de se rappeler des Esprits de la Nature, (chez les druides il s’agissait d’un arbre totem), des créatures non humaines comme les elfes, les fées, les lutins, les gnomes, les Devas, les Brownies, les Pixies…

Certains auteurs disent que nous avons un ou deux animaux totem guides chargés de nous accompagner durant toute notre vie et que d’autres animaux totem, selon nos difficultés ou nos besoins, se mettent à notre disposition le temps nécessaire à la solution de notre problème. 

Voyageant entre les Dimensions de la Vie, Eugénie Raynaud a découvert le merveilleux monde des animaux totem. Ces animaux totem l’aident dans sa mission. Elle a eu alors l’idée d’écrire un livre pour les enfants afin de leur apprendre à communiquer avec les animaux totem qui les accompagnent dans leur parcours de croissance. Nous savons que l’enfant parle avec « l’ami imaginaire » et si cet ami était son animal totem ?

J’ai lu ce merveilleux livre, « Oscar et les animaux totems », écrit et dessiné par Eugénie Raynaud et je suis restée sous le charme. Michela Salotti, l’illustratrice italienne de « Padi et l’aventure de la vie », a également écrit et illustré un livre sur ce même sujet « Gli animali Totem » qui a été repris par des associations de parents (GenitoriChannel.it) comme un outil pédagogique utile.

« Oscar et les animaux totems » d’Eugénie Raynaud est un voyage poétique et réaliste en même temps. J’y ai rencontré mon animal totem du moment, le Saumon qui « symbolise la connexion à la Source ». Émerveillée, je me suis laissée conduire, laissant ressentir cette lecture à mon enfant intérieur pour mieux la vivre.

Le livre est composé de deux parties. La première est la narration de la découverte d’Oscar. La deuxième est le Vademecum. En mots simples et agrémentées de jolis dessins, les explications répondent aux éventuelles questions de l’enfant.

Et… cerise sur le gâteau, Eugénie a créé une méditation pour les enfants (mais utile aussi pour les Grands) qui facilite l’entrée dans ce monde merveilleux.

 

Une rencontre avec l’auteure.

Quelques questions que j’ai posées à Eugénie

 

A. C. Eugénie, qui sont ces animaux totem ? 

E. R. Au fil des séances de soins chamaniques et d’expériences dans le monde invisible, j’ai eu la chance de rencontrer les présences magnifiques que sont les animaux totems. Issus de la tradition amérindienne, les animaux totems sont des énergies bienveillantes et aidantes qui nous accompagnent au quotidien. Je me suis rapidement passionnée pour ce sujet car outre la sagesse, l’aide et l’efficacité de ces présences, celles-ci nous relient aux éléments de la nature, à des concepts simples mais pourtant essentiels, qui sont souvent oubliés aujourd’hui. 

A. C. Qui sont les animaux totems ? 

E. R. Nous avons tous la chance d’être accompagnés de plusieurs animaux totems. Celui dont on entend parler le plus souvent est l’animal de clan, ou de naissance. C’est l’animal qui nous ressemble le plus. Il est souvent positionné au même endroit que nous, comme si nous ne faisions qu’un. 

A. C. Comment naît ce livre pour les enfants ? 

E. R. C’est dans cette optique que j’ai écrit et dessiné un livre expliquant ce concept aux enfants (et à leurs parents) : Oscar et les animaux totems.
Oscar est un petit garçon qui va s’apercevoir que dans le monde dans lequel nous vivons, des êtres invisibles et amicaux nous entourent et sont toujours prêts à nous aider. L’histoire est suivie d’un carnet pratique pour apprendre à appeler son totem, le reconnaître et interagir avec lui.
Au travers de la découverte des animaux totems, tradition ancestrale mais très vivante, les enfants et leurs parents vont trouver une autre manière d’aborder la vie, colorée de magie et de joie. 

A. C. Comment faire pour se procurer Oscar et les animaux totems ?

 E. R. Si vous souhaitez acheter ce livre, envoyez-moi un message sur le formulaire de la page Contact de mon site. Le paiement s’effectue par Paypal, virement ou par chèque. Pour chaque livre commandé, je propose d’identifier 1 animal totem, par exemple celui accompagnant l’enfant qui recevra le livre. 

A.C. Quel est le but de la méditation créée à la suite de ce livre ? 

E. R. Pour accompagner les petits et les grands dans cette belle découverte, j’ai créé une méditation pour aller à la rencontre de son animal totem. Accessible dès 5 ans, cette méditation guidée de 10 minutes permet de retrouver un état de tranquillité propice à la rencontre de son animal totem. Elle peut-être faite en accompagnement de l’histoire ou indépendamment, comme une première approche vers cet univers. 

Format A5 – 56 pages couleur – Couverture cartonnée
Prix : 17€ (+ 5€ de frais d’envoi)

Le lien à la méditation : https://youtu.be/RFuARwTKEBY

Le lien au site d’Eugénie Raynaud où, à la rubrique CONTACT se trouve le module pour commander le livre : http://eugenieraynaud.com/index.html

 

Suivez-nous :

Donnez la parole aux enfants !

 

Donner la parole aux enfants est tellement important !
Nous sous-estimons souvent ce qu’ils ont à nous dire. La façon de lire une histoire n’est pas la même pour  l’enfant que pour l’adulte. Ses perceptions, ses ressentis, ses intérêts différent des nôtres.

Dans cette vidéo, vous allez écouter le livre « Padi et l’Aventure de la vie » raconté par des enfants de différents âges, italiens, car le livre existe aussi en italien. Pour le moment ce sont les deux langues dans lesquelles Padi s’est lancée. Un jour peut-être parlera-t-elle d’autres langues européennes… Tous les dialogues et commentaires sont traduits en simultané. La traduction est du mot à mot afin de ne rien modifier au langage de l’enfant. Vous verrez, c’est amusant et tendre.

La première est Anita, une petite fille de huit ans, qui est complètement entrée dans le livre. Padi et tous les personnages lui sont désormais familiers. Ce qui est saisissant, ce sont les parties où Anita insiste, celles qui résonnent en elle. Ses réactions et les mots qu’elle pose nous font sourire « quand un enfant perd un parent, un oncle, une tante, un peu ça l’ennuie, (…) quand un enfant perd un animal, souvent il est triste ». Cela peut surprendre et pourtant le ressenti d’un enfant ne se module pas sur des règles de comportements transmises.

Je n’ai jamais voulu influencer la petite fille en lui posant des questions dans le but de la guider vers ce qui pouvait m’intéresser. Je l’ai laissée libre de parler du livre. Ce sont ses centres d’intérêts, ses curiosités, ses émotions qui ont été les maîtres du jeu. C’est absolument fabuleux.

La même chose s’est passée avec Sonia et son frère Samuel. Chacun a fait le lien entre les aventures que racontait Padi et leur vécu, la perte d’un petit hamster. La maman, Benizia, témoigne aussi  » si j’avais eu le livre Padi et l’Aventure de la vie à l’époque, j’aurais su comment me comporter.  »

La dernière expérience a intéressé de très jeunes enfants, dans une école de danse. Une seule savait lire. Il fut surprenant d’observer les sujets sur lesquels les petites filles s’attardaient, les questions et les associations avec leur vie. Même si jeunes, certaines avaient déjà vécu la perte d’une grand-mère ou d’un animal et le racontaient… à Padi ! Leur professeure de danse, Francesca Volta, en témoigne.

 

Une autre observation intéressante est l’identification des jeunes lectrices et lecteurs au personnage de Padi. Jamais n’est mentionné dans leurs commentaires la personne qui a écrit le livre. L’enfant ne dit pas l’auteur/e dit quele livre raconte… mais Padi est triste… Padi ne sait pas…  L’interaction est totale. Un résultat stupéfiant et comme vous le comprenez bien, c’est une victoire pour l’auteure qui se sent comblée de disparaître derrière son personnage.

La littérature jeunesse – ou la littérature pour la jeunesse – comme on préfère la nommer, devrait atteindre ce but. Créer une fusion entre le livre et l’enfant, un peu comme dans « L’histoire sans fin  » de Michael Ende.

Bonne lecture avec Padi !

 

Suivez-nous :

Nous sommes le 8 Mars et Padi veut vous parler

 

Je suis votre amie Padi et peut-être vous demandez vous pourquoi je viens vous parler aujourd’hui, 8 mars, de la journée internationale des femme ? J’ai bien dit « Journée des femmes » et non « la fête des femmes » !  Je ne parle pas d’offrir des fleurs, des chocolats, ou d’aller faire la fête entre femmes. Amanda dit toujours que ça c’est une récupération de la société. Elle m’a bien expliqué la différence. C’est trop facile de résoudre les problèmes avec un bouquet, un cadeau ou une invitation, juste pour un soir.

Une journée internationale, m’a-t-elle expliqué, est une occasion pour faire un bilan, observer les victoires et comprendre les défaites sur un sujet spécifique. Ici nous parlons des femmes. La petite fille que je suis est loin d’être indifférente aux événements. Toutes les petites filles et les petits garçons, les adolescentes et les adolescents sont parfaitement au courant de ce qui se passe autour deux ils entendent les grands, ils assistent à des scènes violentes non seulement aux informations diffusées à la télévision mais aussi dans leur école, dans leur quartier… Ne croyez-vous pas qu’entendre parler du harcèlement de leur maman, des amies de leur maman n’est pas un sujet qui trotte dans la tête, dont on rêve parfois la nuit, dont on ne comprend pas toujours le pourquoi mais on assiste aux effets. Les petites filles aussi se posent des questions. Est-ce qu’elles aussi quand elles seront grandes, elles subiront les mêmes agressions?

Moi Padi, j’aimerais que les petites filles et les petits garçons puissent vivre en bonne harmonie. Moi Padi j’aimerais qu’il n’y ait pas de différences entre nous.

Moi Padi, quand je serai grande, je voudrais pouvoir me promener dans les rues sans peur.

Moi Padi, quand j’aurai un travail, je voudrais être respectée comme devraient être respectées toutes les mamans et leurs copines.

Moi Padi…. Je voudrais tellement de belles choses pour ma génération et celle de mes futurs enfants mais c’est votre responsabilité car je suis encore trop petite.

Grosses bises à toutes et tous.

Votre amie, Padi

Le 8 mars 2018

 

Suivez-nous :

Voulez-vous « tirer les Rois » avec Padi ?

Padi est allée faire une recherche sur Wikipedia pour connaitre l’origine de la galette et comprendre en cette date de l’Epiphanie, ce que signifie l’expression « Tirer les Rois ». Alors, en cette période où toute le monde va se régaler de galettes et tenter de devenir pour un jour, roi ou reine, voici ce que Padi a trouvé :

 

« À l’origine, l’Épiphanie fait partie du cycle de Noël et tire son fond et son sens des célébrations païennes de la Lumière. En effet, Noël, avant d’être un jour, est d’abord un cycle qui atteint son apogée au jour marquant le solstice d’hiver, le 22 décembre. Cette nuit du solstice — la plus longue de l’année — annonce le rallongement des jours et — par extension — la renaissance de la Lumière censée être à l’origine de toutes choses. Puis la célébration se prolonge après le 25 décembre durant un nombre de jours hautement symbolique : 12 jours et 12 nuits.
Le nombre 12 représentant entre autres la Totalité (12 mois, 12 heures, 12 dieux olympiens, 12 tribus d’Israël, 12 apôtres, etc.)

 

Le cycle prend fin le 6 janvier. C’est à ce moment que les jours commencent à s’allonger de façon sensible, (…) On célèbre alors l’Épiphanie, la manifestation de la Lumière. Par sa forme ronde et sa couleur dorée, la galette symbolise le soleil. Il est à noter également que c’est ce jour (en tout cas son équivalent, car le calendrier alors en vigueur — le calendrier julien — diffère du nôtre) qu’avait lieu sous la Rome antique la fête des 12 Dieux épiphanes (autrement dit les 12 Olympiens).

 

En France

Depuis le xive siècle, on mange la galette des Rois à l’occasion de cette fête. La tradition veut que l’on partage la galette en autant de parts que de convives, plus une. Cette dernière, appelée « part du bon Dieu », « part de la Vierge » ou « part du Pauvre », est destinée au premier pauvre qui se présenterait au logis.

 

 

La « fève »

La traditionnelle fève est accompagnée ou remplacée par un petit sujet caché à l’intérieur de la pâte de la galette des Rois. La personne ayant dans sa part la fève est symboliquement couronnée roi ou reine. (…) Lorsqu’il y a des enfants, l’un d’entre eux – en général le plus jeune – doit se placer sous la table et, tandis que la personne qui fait le service choisit un morceau, l’enfant désigne le destinataire de cette portion.

Certaines familles s’arrangent pour que la fève ou la figurine revienne à un des plus jeunes enfants. Il est couronné roi ou reine et il choisit alors son roi ou sa reine (qui est souvent sa mère ou son père).

Fréquemment, les « Rois » sont tirés plusieurs fois au cours de la période.

Dans le Sud (Est ET Ouest) de la France, traditionnellement on ne prépare pas une galette (au sens littéral) mais une brioche en forme de couronne, (nommée « còca » en occitan) et qui est couverte de sucre granulé. En plus du sucre, elle peut être garnie et/ou couverte de fruits confits. Dans certaines villes du Languedoc (principalement à Montpellier), ces brioches sont appelées « royaumes ».

Dans le Sud-Est, un santon (généralement santon-puce) tend à remplacer la fève.(…) »

Suivez-nous :

Micky, la belle illustratrice de Padi et l’Aventure de la Vie, ce superbe livre pour enfants

Aujourd’hui je veux vous parler d’une très belle jeune femme avec des cheveux noirs de geai, une typique beauté méditerranéenne. C’est bien normal, me direz-vous, puisqu’elle est italienne !
Elle est la belle illustratrice qui a réalisé tous les dessins de mon livre « Padi et l’aventure de la vie », ce superbe livre pour enfants.

Micky, ou plus exactement Michela Salotti, est née à Piacenza. Elle est maman de deux petites filles, de 9 et 12 ans. Son travail va de l’illustration dans l’édition à la bande dessinée en passant par le livre, le scénario et la vidéo d’information. Elle écrit des livres pour la jeunesse mais depuis quelque temps aussi pour adultes.

Michela Salotti illustratrice

             Michela Salotti, l’illustratrice

Notre rencontre a été un véritable coup de foudre. Laissez-moi vous raconter comment tout a commencé.
J’avais envoyé à quelques professionnels de l’illustration un résumé de mon histoire pour enfants, avec la méthodologie que j’avais créée et quelques dessins et photos comme exemples afin de faire comprendre ma démarche à l’artiste.
Après avoir reçu de nombreuses propositions, mon choix a porté sur Michela Salotti. Son style était épuré, les traits sans fioriture, la petite fille ressemblait exactement à celle que j’avais imaginé, Padi.

Amanda Castello et Michela Salotti                            Amanda Castello et Michela Salotti

Michela Salotti et Amanda Castello au travail

Je me suis rendue chez Michela Salotti. Quand je crois fortement à un projet, je l’exprime toujours avec passion. C’est ce que j’ai fait chez Micky. Il fallait que mon illustratrice s’immerge dans cette aventure comme un plongeur au cœur de l’océan. L’avenir de « Padi et l’aventure de la vie » dépendait de cette fusion entre Padi, elle et moi. Je lui ai alors expliqué l’importance de l’association entre les dessins qui appartiennent au monde imaginaire de l’enfant et les photos qui représentent la réalité.

Pendant que je parlais, ses yeux s’écarquillaient. Je lui ai montré l’ébauche de mon livre, lui illustrant le but de Padi, la méthodologie que j’avais choisie pour ce livre, la partie interactive créée pour capturer l’attention de l’enfant d’abord, puis sa confiance, la place précise des photos et des dessins que j’avais griffonnés.

Pourquoi mélanger les dessins et les photos? m’a-t-elle demandé. Je suis illustratrice, je dessine, je joue avec les couleurs mais je n’y connais rien en photographie.

Michela Salotti et Amanda Castello               Michela Salotti et Amanda Castello

Comment rassurer l’illustratrice de talent qui me regardait comme si je débarquais d’une autre planète ? Mais Micky est une jeune femme sensible et intelligente. Ma démonstration lui a permis de comprendre qu’il s’agissait là d’un point fondamental de ce livre. Dans le monde magique de l’enfance règne la représentation graphique de la fable. Mais le dessin ne s’identifie pas à la réalité et l’enfant en grandissant pourrait ne pas reconnaître une scène de son environnement car elle ne correspondrait pas à l’image mémorisée qu’il en a. En associant le dessin à la photographie de la même scène, on créé une relation harmonieuse avec le réel par le biais d’une combinaison judicieuse entre dessins et photographies.

Micky m’écouta avec attention. Je lui ai demandé de créer des dessins et aussi de traduire des photographies en dessins. Cela peut paraître difficile à comprendre, mais regardez bien ces photos :

intervention chirurgie chien vétérinaire

 La photographie de l’intervention réelle du chien 

dessin de l'intervention du chien
                                       Reproduction graphique de l’intervention du chien

 

Mon ami vétérinaire, Aldo Vezzoni, a lui aussi été mis à contribution. Je lui ai demandé de photographier une intervention chirurgicale dans laquelle on pouvait voir le processus de l’anesthésie et de l’intubation. Puis j’ai fait faire à mon illustratrice la représentation graphique de la photographie. Le jeune lecteur a donc la possibilité d’appréhender la réalité avec une modalité qui lui est propre, le dessin, mais en même temps, grâce à la photographie, il est en mesure d’identifier et de relier son imaginaire à la réalité.

Ici vous avez la photo des chenilles dans la nature et la représentation graphique des mêmes chenilles.

 

les chenilles

              Photographie des chenilles

dessin des chenilles

      Représentation graphique des chenilles

 

Nous nous sommes rencontrées plusieurs fois, l’illustratrice et moi. Micky me soumettait ses dessins, nous étudions l’emplacement par rapport au texte et, plus le travail se développait, plus l’enthousiasme de mon illustratrice grandissait.

Michela Salotti et Amanda Castello

 

Le premier test de mon histoire structurée avec les dessins et les photos, Micky l’a fait sur ses deux petites filles. En observant leur réaction, elle comprit alors que mon raisonnement était correct. Les questions des enfants, la manifestation de leurs émotions étaient là pour confirmer que ma méthode était juste.

Je dois beaucoup à Michela Salotti. Elle a été très patiente avec moi. Ce n’est jamais facile de travailler avec un auteur qui a des idées très précises et considère le dessin non pas comme une œuvre d’art en soi mais comme un outil pédagogique ! Le résultat vous l’avez entre les mains. De nombreux enfants, de différents âges, ont déjà lu « Padi et l’Aventure de la Vie » et sont devenus amis et complices de la petite Padi.

 

Merci Micky et longue vie à « Padi et l’Aventure de la Vie » !
Si vous cherchez une bonne illustratrice, voici son site : www.michelasalotti.it

 

Enfant livre Padi et l'aventure de la Vie

                à 2 ans on regarde les images…

    les Petits Rats de l'Opéra lisent " Padi et l'aventure de la Vie "

            On se fait aider par sa tante…                        Les Petits Rats de l’Opéra lisent Padi 

 

Et enfin, on lit tout seul. On répond aux questions de  » A toi de jouer « , on apprend de nouvelles choses grâce aux  » Conseils de Padi « . C’est l’Aventure de la vie avec leur nouvelle amie : Padi !!

©Amanda Castello
Suivez-nous :

Un cadeau de la part de Saint Nicolas

Saint Nicolas

Une superbe Promotion pour vos cadeaux !

Accompagné de son petit âne, Saint Nicolas apporte aujourd’hui 6 décembre, des cadeaux aux enfants sages. Comme vous l’avez compris de l’interview que m’a faite Alice Quinn,  » Padi et l’Aventure de la Vie  » est un superbe livre à offrir pour Noël.

Padi a demandé à Saint Nicolas s’il pouvait être son ambassadeur auprès de tous les enfants qui souhaitent connaitre ses histoires. Il a accepté ! Voilà pourquoi  Padi et l’Aventure de la Vie, sera en promotion du 6 au 16 décembre !

10 jours complets pour vous permettre de vous procurer ce magnifique livre de 134 pages en quadrichromie, avec plus de 200 photos et dessins à  19 Euros !

En un clic sur cette image vous êtes sur Amazon et vous profitez ainsi de la promotion !

Saint Nicolas

Suivez-nous :

Histoires pour enfants : qui est le Roi Arthur ?

histoires pour enfants

En cette période de fin d’année et de vacances, c’est l’un des meilleurs moments pour partager des moments magiques avec vos enfants  et en particulier des histoires pour enfants. Peut-être allez-vous prendre du temps pour de belles promenades, faire les vitrines de Noël, des balades en forêt, les visites chez parents ou amis, les joyeuses batailles dans la neige, mais si vous restez à la maison, pourquoi ne pas profiter pour lire avec votre enfant de belles histoires pour enfants.

Tous les enfants adorent quand l’adulte vient s’asseoir, prend le livre choisi et commence la lecture. Souvent, vous l’avez remarqué, l’enfant vous demande pour l’énième fois de relire les mêmes histoires pour enfants. Il vous demande une histoire qu’il connaît par cœur. Et pourtant, c’est celle-là qu’il désire.

 

Eliane MARQUE, une artiste peintre de très grand talent, originaire de la région bordelaise, m’a écrit ceci :

Depuis la parution de « Padi et l’aventure de la vie », mon petit-fils est toujours passionné par son histoire. Il en connaît des passages par cœur, la vie des chenilles et la maladie de Matt (il y revient régulièrement). Il aime le regarder chaque fois qu’il vient et me demande de lui lire des passages, c’est « Son livre ! ». Bientôt sa petite sœur s’y intéressera et je continuerai la lecture ! 

Merci Amanda d’avoir si bien raconté la vie.

 

histoires pour enfants

 

Comme vous l’avez compris, « Padi et l’aventure de la vie » est un livre que les enfants s’approprient. Y a-t-il plus belle récompense pour son auteure ?

Alors, si vous le voulez bien, je vais vous lire un extrait du chapitre 9 : « La véritable histoire du roi Arthur ».

 

 

Le roi Arthur c’est un très vieil arbre, plein de sagesse… Je ne peux pas vous lire tout le chapitre, mais je vais vous montrer un petit exercice que vous pouvez faire avec vos enfants après avoir lu ce chapitre.

Voici les pages que je viens de vous lire :

histoire pour enfant

 

 

Vous trouverez ici  la page de l’exercice à imprimer pour votre enfant à imprimer pour votre enfant.

Et si vous souhaitez savoir la suite et bien procurez-vous «  » sur la librairie d’Amazon. C’est une des plus belles histoires pour enfants.

Bonne lecture partagée !

Suivez-nous :