Image

Archive for enfants

J’offre Padi à un enfant en difficulté !

 

Cet été, vous allez partir en vacances, ou vous êtes peut-être déjà en vacances, mais il y a de nombreux enfants qui ne pourront pas vivre cette belle expérience. Pourquoi ? Parce qu’ils sont malades, hospitalisés dans un centre pour enfants handicapés, dans un centre d’accueil avec d’autres enfants qui ont souffert de maltraitance, dans des communautés pour enfants dits difficiles…

Et si chacun d’entre nous décidait d’offrir un exemplaire de « Padi et l’aventure de la vie » à envoyer ou  à porter dans une structure de son choix ? 

Un livre interactif pour comprendre, affronter et gérer les phases du cycle de la vie. Un livre qui emmène les jeunes lecteurs et lectrices dans de belles découvertes de la nature. Un livre qui suscite l’amour et le respect des animaux. Un livre-ami pour ne plus se sentir seul/e, avoir confiance en la vie et en soi-même…

Lire avec un enfant c’est un bienfait pour l’enfant mais aussi pour l’adulte. C’est un don de soi, un échange, un partage. C’est lui ouvrir les portes de la connaissance, mais avant tout celles de votre cœur. C’est un visa de confiance, un contrat d’amour signé entre l’enfant et vous. C’est un modèle à suivre, un apprentissage. C’est la découverte des mots, la traduction des émotions en paroles, en phrases, en silences, en rires. Lire c’est apprendre à se sentir bien avec soi-même. C’est découvrir le monde magique de la lecture. C’est faire du livre un ami. C’est garder le souvenir de l’adulte qui le premier nous aura fait pénétrer dans la merveilleuse planète des livres.

 

 

Il vous suffit de le commander sur Amazon qui en 48 heures le délivrera en votre nom

 

Pour favoriser cette opération j’ai décidé de faire une super promotion en passant le prix officiel de « Padi et l’aventure de la vie » de 24.99 Euros à 18 euros = 7 euros de réduction !

Cette promotion sera active jusqu’à la Rentrée, disons jusqu’au 10 septembre 2018.

Je vous demande seulement de me faire savoir à quelle structure vous avez fait envoyer « Padi et l’aventure de la vie » :

amanda.castello2010@gmail.com

Une belle action pendant vos vacances dont je vous remercie déjà.

 

Bonnes vacances à toutes et à tous.

Amanda Castello

Suivez-nous :

Un projet pilote « la compréhension de la douleur chez les enfants et les adolescents »

Il y a quelques années, en Italie, l’Association A.R.T. que j’ai fondée après la mort de mon mari des suites d’un cancer généralisé, a promu un projet pilote en créant une règle pour mesurer la douleur. Cette règle s’appelle « Règle Padi-A.R.T. pour mesurer la douleur ». Son nom a été déposé.

 

 

Quel était le but de cette recherche ?

Le thème de la douleur est beaucoup plus fréquent chez les enfants et les adolescents que nous ne le croyons. Par expérience directe, ou à cause du vécu de personnes qu’ils aiment, les jeunes se posent de nombreuses questions sur le sens de la douleur, son inéluctabilité et les moyens de la combattre.

Travaillant en soins palliatifs et accompagnement à la fin de la vie, j’ai donc entendu cette demande et me suis intéressée quant à la façon de l’aborder. J’ai utilisé différents instruments pour aider les jeunes à exprimer leurs doutes, leurs questionnements, leurs peurs. Le but était aussi de donner des outils pédagogiques aux adultes – famille, enseignants – afin d’affronter le problème de la douleur sans jamais l’éviter ou la banaliser.

Le livre « Padi et l’aventure de la vie », que désormais vous connaissez bien, en fait partie. Mais aujourd’hui je veux vous dire quelques mots sur cette règle que j’ai créée pour mesurer la douleur. C’est un instrument extrêmement utile. Je vous ai raconté une anecdote sur l’utilisation de cette règle par un enfant dans la vidéo que vous avez peut-être déjà vu sur Facebook et que vous trouvez ici à la fin de cet article.

 

Francesca, notre formatrice-bénévole explique le fonctionnement de la règle
dans une classe mixte de jeunes de 12/13 ans

 

Hypothèses de recherche

 Nous savons que la douleur est perçue différemment car empreinte d’une grande partie subjective mais qu’il est possible de la mesurer avec les instruments adéquats. Partout, l’attention au phénomène de la douleur se développe avec, en parallèle, des études pour trouver des solutions à ce grave problème. Malheureusement, il manque une réelle prise de conscience et une connaissance de la douleur, encore trop souvent banalisée ou même ignorée.

Peut-on améliorer la propre prise de conscience du phénomène douleur ? Est-il possible de donner une valeur concrète et numérique en mesure de définir une correcte perception de la douleur ? Mesurer la douleur et la tenir contrôlée permettrait-il de ne plus la sous-évaluer ? Sensibiliser les enfants et les adolescents peut-il être un facteur utile de prise de conscience et de développement de notre société vers une compréhension de ce phénomène afin d’atteindre de meilleurs résultats dans la lutte contre la douleur inutile, comme l’a définie l’OMS – Organisation Mondiale de la Santé ?

 

 

Voici quelles ont été les hypothèses à la base de la recherche que j’ai créée pour l’Association Paulo Parra pour la Recherche sur la Fin de Vie et les instruments utilisés.

La Grille Padi-A.R.T. a été proposée aux élèves d’une classe qui revêtait le rôle d’échantillon-témoin de cette recherche et la Règle Padi-A.R.T. pour mesurer la douleur.

Le monitorage a duré quatre semaines pendant lesquelles les enseignants ont aidé leurs élèves à comprendre et à remplir cette grille.

Chaque case (une par jour) avait comme but de signaler le niveau de douleur perçue (l’indication était fournie par un chiffre). Par exemple : lundi, au premier contrôle (à 8h30 du matin), ma douleur est forte. La valeur numérique indiquée : 7,8. L’après-midi (à 17h), ma douleur est intense : 9.5. et ainsi de suite. Le contrôle s’est fait sur cinq jours (du lundi au vendredi) et a impliqué plusieurs classes.

À la fin de la période les enseignants ont répondu à quelques questions qui nous ont permis de comprendre si l’utilisation continue et méthodique de la règle avec leurs élèves les avait aidés à :

  1. Améliorer la perception de la douleur individuelle, en contribuant ainsi à avoir une plus grande conscience de la subjectivité de la douleur.
  2. Contribuer à porter une plus grande attention à la douleur de l’autre.
  3. Améliorer la communication de la perception douloureuse avec les proches.
  4. Améliorer la communication de la perception douloureuse avec le propre médecin de famille.
  5. Vérifier les effets éventuels sur le traitement de la douleur en objet.
  6. Permettre un rapport plus naturel avec la douleur.
  7. Favoriser une plus grande écoute et une plus grande conscience de la douleur, en contribuant ainsi à une transformation culturelle de la société à partir des plus jeunes.

Avec des enfants de 6/7 ans dans une école de Pavie.
Nous avons fabriqué des marionnettes qui se servaient de la Règle,
puis les enfants s’y sont mis à leur tour

 

Conclusions

Sans détailler ici les résultats de cette recherche, il me semble important de signaler aux familles, enseignants ou aux personnes intéressées par ce sujet l’intérêt des jeunes pour cette recherche.

L’expérience a constaté que les enfants, dans ce cas de 8 à 14 ans, ont parfaitement réagi à la proposition et ont participé avec sérieux et responsabilité à cette expérience. De plus, un effet positif sur eux-mêmes et à l’intérieur du cadre familial a été observé. Ils se sont démontré beaucoup plus à l’écoute de la souffrance de leurs proches et en particulier aux manifestations de douleur.

Celle-ci n’était plus considérée comme « un mauvais coup du sort », une « punition » ou un « phénomène lié au hasard »,  « incompréhensible et impossible à prévenir et à gérer », comme ils l’avaient décrite au début de la recherche,  mais comme une situation à observer, comprendre, analyser, verbaliser, transmettre à l’autorité compétente et à accompagner pour enfin « trouver une solution qui probablement existe ».

Les jeunes ne sont pas indifférents et si nous sommes capables de les impliquer dans cet aspect spécifique de la lutte contre la douleur, il est probable que demain notre société entière sera beaucoup plus attentive à ce sujet et sera donc en mesure de faire de gros progrès pour éradiquer la douleur inutile.

Suivez-nous :

Donnez la parole aux enfants !

 

Donner la parole aux enfants est tellement important !
Nous sous-estimons souvent ce qu’ils ont à nous dire. La façon de lire une histoire n’est pas la même pour  l’enfant que pour l’adulte. Ses perceptions, ses ressentis, ses intérêts différent des nôtres.

Dans cette vidéo, vous allez écouter le livre « Padi et l’Aventure de la vie » raconté par des enfants de différents âges, italiens, car le livre existe aussi en italien. Pour le moment ce sont les deux langues dans lesquelles Padi s’est lancée. Un jour peut-être parlera-t-elle d’autres langues européennes… Tous les dialogues et commentaires sont traduits en simultané. La traduction est du mot à mot afin de ne rien modifier au langage de l’enfant. Vous verrez, c’est amusant et tendre.

La première est Anita, une petite fille de huit ans, qui est complètement entrée dans le livre. Padi et tous les personnages lui sont désormais familiers. Ce qui est saisissant, ce sont les parties où Anita insiste, celles qui résonnent en elle. Ses réactions et les mots qu’elle pose nous font sourire « quand un enfant perd un parent, un oncle, une tante, un peu ça l’ennuie, (…) quand un enfant perd un animal, souvent il est triste ». Cela peut surprendre et pourtant le ressenti d’un enfant ne se module pas sur des règles de comportements transmises.

Je n’ai jamais voulu influencer la petite fille en lui posant des questions dans le but de la guider vers ce qui pouvait m’intéresser. Je l’ai laissée libre de parler du livre. Ce sont ses centres d’intérêts, ses curiosités, ses émotions qui ont été les maîtres du jeu. C’est absolument fabuleux.

La même chose s’est passée avec Sonia et son frère Samuel. Chacun a fait le lien entre les aventures que racontait Padi et leur vécu, la perte d’un petit hamster. La maman, Benizia, témoigne aussi  » si j’avais eu le livre Padi et l’Aventure de la vie à l’époque, j’aurais su comment me comporter.  »

La dernière expérience a intéressé de très jeunes enfants, dans une école de danse. Une seule savait lire. Il fut surprenant d’observer les sujets sur lesquels les petites filles s’attardaient, les questions et les associations avec leur vie. Même si jeunes, certaines avaient déjà vécu la perte d’une grand-mère ou d’un animal et le racontaient… à Padi ! Leur professeure de danse, Francesca Volta, en témoigne.

 

Une autre observation intéressante est l’identification des jeunes lectrices et lecteurs au personnage de Padi. Jamais n’est mentionné dans leurs commentaires la personne qui a écrit le livre. L’enfant ne dit pas l’auteur/e dit quele livre raconte… mais Padi est triste… Padi ne sait pas…  L’interaction est totale. Un résultat stupéfiant et comme vous le comprenez bien, c’est une victoire pour l’auteure qui se sent comblée de disparaître derrière son personnage.

La littérature jeunesse – ou la littérature pour la jeunesse – comme on préfère la nommer, devrait atteindre ce but. Créer une fusion entre le livre et l’enfant, un peu comme dans « L’histoire sans fin  » de Michael Ende.

Bonne lecture avec Padi !

 

Suivez-nous :

Voulez-vous danser avec Padi ?

Aider enfants et adolescents à faire face aux émotions difficiles, à la maladie et à la mort avec la danse

 

Non, ce n’est pas une plaisanterie. Padi vous emmène dans le tourbillon du cycle de la vie, et la danse en fait partie.
Pourquoi la danse ? Je vais vous l’expliquer.

 

Quand j’ai écrit « Padi et l’aventure de la vie » c’était dans le but d’aider les enfants et les adolescents à affronter le thème de la vie sous ses aspects joyeux et tristes. La maladie et la mort et les émotions qui en découlent, en sont partie intégrante.

Je voulais un instrument à mettre entre les mains des jeunes lecteurs, mais aussi utiles pour les adultes qui les suivent : parents, enseignants, soignants et toute personne en rapport avec l’enseignement, la transmission des savoirs et des valeurs.

Ce livre suit un vaste projet, né en Italie et expérimenté dans les écoles « Padi et les Mots murmurés ». Ce projet, né au sein de l’Association A.R.T. (Association Paulo Parra pour la Recherche sur la Fin de Vie) reconnue d’utilité publique que j’ai créée après la mort de mon mari, décédé des suites d’un cancer, a été présenté et approuvé dans des congrès scientifiques comme ceux de la SFAP (Société française d’accompagnement et de soins palliatifs) et la SICP (Société italienne de soins palliatifs).

 

 

Travaillant avec des adultes mais aussi avec des enfants, je me suis rendue compte du vide qui existait dans notre société quant à la gestion des relations affectives lors de la maladie incurable d’un proche, la fin de la vie, la mort, et l’après : c’est-à-dire le travail de deuil. Et si gérer ces situations douloureuses était difficile pour un adulte, cela l’était encore davantage quand il fallait expliquer et accompagner un enfant ou un adolescent. J’ai donc cherché et expérimenté de nouveaux outils pour faciliter la compréhension, l’acceptation et la transformation de la souffrance en une occasion de croissance.

Une constante recherche pédagogique permet l’utilisation de techniques d’approches psychologiques et culturelles appliquées à la gestion des émotions et au soutien au deuil. Elles ont été élaborées par l’équipe que j’ai créée, l’équipe Padi-A.R.T. Le travail, de type expérientiel, est centré sur les émotions, en particulier sur celles liées à des épisodes de souffrance, sur la prise de conscience du Soi et sur l’écoute de l’Autre.

Padi a permis aussi de sensibiliser les jeunes sur les soins palliatifs. Significatives sont les collaborations avec des équipes de soins palliatifs qui ont parfois du mal à trouver l’espace, le temps et les méthodes les plus adéquates pour offrir un soutien adapté aux plus jeunes impliqués dans le drame familial. Le manque de formation spécifique est souvent une limite ressentie par les opérateurs. D’où, le besoin de compter sur la collaboration de professionnels extérieurs compétents et d’instruments de communication simples mais efficaces.

Le parcours PADI – Mots Murmurés, ne pouvait pas répondre à tous ceux qui en avaient besoin. Pour cette raison, parmi les différents outils imaginés, j’ai écrit le livre interactif « Padi et l’aventure de la Vie ». Le but était d’affronter les sujets délicats comme le diagnostique d’une maladie grave, les émotions de la perte et l’irréversibilité de la mort dans une structure narrative et didactique destinée à des jeunes de 6 à 14 ans.

 

Deanna Rossi et Raffaele Filace interprètent « Padi et l’aventure de la vie »

 

Fin du ballet présenté au Centre pour les familles de Piacenza

 

Illustration de certaines scènes du ballet dont l’origine est dans le livre « Padi et l’aventure de la vie »

 

Parmi les instruments pédagogiques
dans mes programmes de formation : la danse

 

Pourquoi ? Parce que c’est une technique artistique immédiate qui facilite la compréhension et communique directement avec le monde des émotions. C’est ainsi qu’a vu le jour un nouveau support pédagogique : une vidéo avec la lecture dansée du livre, plus des entrevues à de jeunes lecteurs et adultes.

La vidéo avec le ballet « Voulez-vous danser avec Padi » est une ressource didactique pour un adulte qui souhaite dialoguer avec les plus jeunes sur les questions sensibles de la maladie et de la fin de vie dans un langage simple, adapté à notre époque et aux modes de compréhension des jeunes, encourageant la manifestation des émotions et leur partage entre grands et petits.

Mais il est également possible d’utiliser juste la partie du ballet, sans lecture du texte, et d’ouvrir ensuite un échange en classe, en famille, dans un groupe de jeunes sur les émotions ressenties et les interprétations des enfants. Une communication valable, au-delà de la langue parlée par une communauté, peut s’établir. C’est une méthode parfaite pour des enfants non ou mal-entendants et leurs proches.

Ce ballet, en deux parties, a été réalisé grâce à la solidarité de membres de l’Association A.R.T., de la compagnie de danse CAD de Piacenza et du metteur en scène Andrea Canepari.

La vidéo complète a été présentée au 3ème Congrès international francophone de soins palliatifs, à Tunis, en octobre 2015 et reprise par de nombreux participants pour l’appliquer dans leurs réalités nationales, ce qui m’a procuré une grande joie. C’est le but de Padi : essaimer et servir au bien des enfants partout où cela est possible.

 

Commentez et divulguez cette vidéo et cet article ! Merci.

 

Suivez-nous :

Comment parler de la mort aux enfants ? Vidéo

Comment parler de la mort aux enfants _

 

Personne n’a jamais possédé la recette magique pour savoir comment parler de la mort aux enfants. C’est l’une des questions les plus difficiles et parmi les plus embarrassantes que nous nous trouvons un jour à affronter. Et, croyez-moi, dans ce domaine, nous marchons tous en équilibre avec la sensation de risquer à tout moment de finir au fond d’une crevasse pour avoir répondu trop brusquement ou de finir englué dans le marécage de nos mensonges et des fameux « non-dits ».

Pourquoi, me direz-vous ? Probablement, parce que nous avons déjà vécu, enfant, la même situation. Parce que nos parents n’ont pas su nous expliquer ce qui se passait. Chacun de nous a, en général, la tentation de reproduire ce que nous avons appris ou vécu, faute de mieux. Et si les réponses que nous avons reçues ont été du genre « tu es trop jeune pour comprendre », « tu comprendras plus tard », « c’est un problème de grands »…. il est certain que nos doutes et nos questions d’enfants non résolues sont restés ancrés dans notre mémoire influençant notre comportement actuel et nous ne savons pas aujourd’hui comment parler de la mort aux enfants.

L’enfant est curieux de nature et la curiosité est l’outil de la découverte et du développement. La curiosité lui permet d’appréhender la réalité, de la comprendre et d’interagir. C’est ainsi que l’enfant trouvera sa place et son rôle.

Que faire alors? Se mettre à l’écoute de ses demandes, lui permettre d’exprimer ses peurs, ne pas craindre de laisser transparaître les vôtres, lui montrer d’autres personnages, d’autres situations et lui faire voir les liens qui existent pour comprendre le phénomène de la transformation de la vie: naître, grandir, vieillir, mourir.

 

Comment parler de la mort aux enfants

 

La comparaison entre le cycle de la vie animale et humaine est aisée à comprendre. Dans cette vidéo je vous propose un exemple qui vous permettra d’entamer un dialogue avec l’enfant et répondre à ses questions.

 

 

 

Suivez-nous :

Qui veut écouter une belle histoire pour enfants ?

Vous pensiez peut-être que seuls les enfants aiment qu’on leur fasse la lecture ?
Pas du tout. Les animaux aussi.

Quand j’ai demandé aux enfants d’une amie  » Qui veut écouter une belle histoire pour enfants ?  » Les cris de joie ont jailli et les enfants se sont assis sur le tapis. Mais pas tout seuls…

 

Un livre pour enfants

Un livre pour enfants qui intéresse Winny ! 

 

Padietlaventuredelavie livre pour enfants

J’adore les histoires où on parle aussi de chiens, commente Winny

   

Regardez. J’étais en train de lire à haute voix le premier chapitre de « Padi et l’Aventure de la Vie », quand Winny est venue près de moi et a commencé à écouter. Winny est une petite chienne adoptée quand elle avait juste quelques mois. Abandonnée dans un carton devant la porte d’un refuge, elle a eu la chance de trouver une femme qui l’adore. Aujourd’hui Winny est une vieille dame mais qui ne parait pas son âge ! Elle partage la vie de sa famille. C’est pourquoi, elle a décidé d’écouter avec les enfants les aventures de « Padi et l’Aventure de la Vie ».
                                                                                           
Non seulement elle prêtait attention à ce que je racontais, mais elle s’est mise à regarder les dessins.

C’est alors que Foxy a sauté sur le fauteuil et s’est joint à la lecture.

Un livre pour enfants de Amanda Castello

Moi aussi, je veux voir ! dit Foxy

Foxy est le petit dernier. Un chien adopté lui aussi. C’est un « Ch’ti » pure souche.  Trouvé abandonné dans un fossé, près d’Amiens, recueilli par un couple et mis à l’adoption, il est venu tenir compagnie à Winny.

Qu’en dites-vous ?

Padi et l'aventure de la vie livre d'Amanda Castello

 » Quand je regarde le paysage, je pense à Padi et à tous ses amis animaux et humains…  » médite Foxy

 

Si vous voulez découvrir la belle histoire pour enfants « Padi et l’Aventure de la Vie », le livre est en vente sur Amazon. Un beau cadeau pour Noël.

Suivez-nous :

Micky, la belle illustratrice de Padi et l’Aventure de la Vie, ce superbe livre pour enfants

Aujourd’hui je veux vous parler d’une très belle jeune femme avec des cheveux noirs de geai, une typique beauté méditerranéenne. C’est bien normal, me direz-vous, puisqu’elle est italienne !
Elle est la belle illustratrice qui a réalisé tous les dessins de mon livre « Padi et l’aventure de la vie », ce superbe livre pour enfants.

Micky, ou plus exactement Michela Salotti, est née à Piacenza. Elle est maman de deux petites filles, de 9 et 12 ans. Son travail va de l’illustration dans l’édition à la bande dessinée en passant par le livre, le scénario et la vidéo d’information. Elle écrit des livres pour la jeunesse mais depuis quelque temps aussi pour adultes.

Michela Salotti illustratrice

             Michela Salotti, l’illustratrice

Notre rencontre a été un véritable coup de foudre. Laissez-moi vous raconter comment tout a commencé.
J’avais envoyé à quelques professionnels de l’illustration un résumé de mon histoire pour enfants, avec la méthodologie que j’avais créée et quelques dessins et photos comme exemples afin de faire comprendre ma démarche à l’artiste.
Après avoir reçu de nombreuses propositions, mon choix a porté sur Michela Salotti. Son style était épuré, les traits sans fioriture, la petite fille ressemblait exactement à celle que j’avais imaginé, Padi.

Amanda Castello et Michela Salotti                            Amanda Castello et Michela Salotti

Michela Salotti et Amanda Castello au travail

Je me suis rendue chez Michela Salotti. Quand je crois fortement à un projet, je l’exprime toujours avec passion. C’est ce que j’ai fait chez Micky. Il fallait que mon illustratrice s’immerge dans cette aventure comme un plongeur au cœur de l’océan. L’avenir de « Padi et l’aventure de la vie » dépendait de cette fusion entre Padi, elle et moi. Je lui ai alors expliqué l’importance de l’association entre les dessins qui appartiennent au monde imaginaire de l’enfant et les photos qui représentent la réalité.

Pendant que je parlais, ses yeux s’écarquillaient. Je lui ai montré l’ébauche de mon livre, lui illustrant le but de Padi, la méthodologie que j’avais choisie pour ce livre, la partie interactive créée pour capturer l’attention de l’enfant d’abord, puis sa confiance, la place précise des photos et des dessins que j’avais griffonnés.

Pourquoi mélanger les dessins et les photos? m’a-t-elle demandé. Je suis illustratrice, je dessine, je joue avec les couleurs mais je n’y connais rien en photographie.

Michela Salotti et Amanda Castello               Michela Salotti et Amanda Castello

Comment rassurer l’illustratrice de talent qui me regardait comme si je débarquais d’une autre planète ? Mais Micky est une jeune femme sensible et intelligente. Ma démonstration lui a permis de comprendre qu’il s’agissait là d’un point fondamental de ce livre. Dans le monde magique de l’enfance règne la représentation graphique de la fable. Mais le dessin ne s’identifie pas à la réalité et l’enfant en grandissant pourrait ne pas reconnaître une scène de son environnement car elle ne correspondrait pas à l’image mémorisée qu’il en a. En associant le dessin à la photographie de la même scène, on créé une relation harmonieuse avec le réel par le biais d’une combinaison judicieuse entre dessins et photographies.

Micky m’écouta avec attention. Je lui ai demandé de créer des dessins et aussi de traduire des photographies en dessins. Cela peut paraître difficile à comprendre, mais regardez bien ces photos :

intervention chirurgie chien vétérinaire

 La photographie de l’intervention réelle du chien 

dessin de l'intervention du chien
                                       Reproduction graphique de l’intervention du chien

 

Mon ami vétérinaire, Aldo Vezzoni, a lui aussi été mis à contribution. Je lui ai demandé de photographier une intervention chirurgicale dans laquelle on pouvait voir le processus de l’anesthésie et de l’intubation. Puis j’ai fait faire à mon illustratrice la représentation graphique de la photographie. Le jeune lecteur a donc la possibilité d’appréhender la réalité avec une modalité qui lui est propre, le dessin, mais en même temps, grâce à la photographie, il est en mesure d’identifier et de relier son imaginaire à la réalité.

Ici vous avez la photo des chenilles dans la nature et la représentation graphique des mêmes chenilles.

 

les chenilles

              Photographie des chenilles

dessin des chenilles

      Représentation graphique des chenilles

 

Nous nous sommes rencontrées plusieurs fois, l’illustratrice et moi. Micky me soumettait ses dessins, nous étudions l’emplacement par rapport au texte et, plus le travail se développait, plus l’enthousiasme de mon illustratrice grandissait.

Michela Salotti et Amanda Castello

 

Le premier test de mon histoire structurée avec les dessins et les photos, Micky l’a fait sur ses deux petites filles. En observant leur réaction, elle comprit alors que mon raisonnement était correct. Les questions des enfants, la manifestation de leurs émotions étaient là pour confirmer que ma méthode était juste.

Je dois beaucoup à Michela Salotti. Elle a été très patiente avec moi. Ce n’est jamais facile de travailler avec un auteur qui a des idées très précises et considère le dessin non pas comme une œuvre d’art en soi mais comme un outil pédagogique ! Le résultat vous l’avez entre les mains. De nombreux enfants, de différents âges, ont déjà lu « Padi et l’Aventure de la Vie » et sont devenus amis et complices de la petite Padi.

 

Merci Micky et longue vie à « Padi et l’Aventure de la Vie » !
Si vous cherchez une bonne illustratrice, voici son site : www.michelasalotti.it

 

Enfant livre Padi et l'aventure de la Vie

                à 2 ans on regarde les images…

    les Petits Rats de l'Opéra lisent " Padi et l'aventure de la Vie "

            On se fait aider par sa tante…                        Les Petits Rats de l’Opéra lisent Padi 

 

Et enfin, on lit tout seul. On répond aux questions de  » A toi de jouer « , on apprend de nouvelles choses grâce aux  » Conseils de Padi « . C’est l’Aventure de la vie avec leur nouvelle amie : Padi !!

©Amanda Castello
Suivez-nous :

Un cadeau de la part de Saint Nicolas

Saint Nicolas

Une superbe Promotion pour vos cadeaux !

Accompagné de son petit âne, Saint Nicolas apporte aujourd’hui 6 décembre, des cadeaux aux enfants sages. Comme vous l’avez compris de l’interview que m’a faite Alice Quinn,  » Padi et l’Aventure de la Vie  » est un superbe livre à offrir pour Noël.

Padi a demandé à Saint Nicolas s’il pouvait être son ambassadeur auprès de tous les enfants qui souhaitent connaitre ses histoires. Il a accepté ! Voilà pourquoi  Padi et l’Aventure de la Vie, sera en promotion du 6 au 16 décembre !

10 jours complets pour vous permettre de vous procurer ce magnifique livre de 134 pages en quadrichromie, avec plus de 200 photos et dessins à  19 Euros !

En un clic sur cette image vous êtes sur Amazon et vous profitez ainsi de la promotion !

Saint Nicolas

Suivez-nous :

Le secret de Padi !

Padi est enfin arrivée ! La toute nouvelle édition  2017 est disponible sur Amazon en version papier. Une superbe couverture, absolument inédite, que j’ai fait faire par Kouvertures.com. Une couverture glacée et souple qui permet à l’enfant de bien tenir le livre sans qu’il pèse.

Le format aussi est différent de l’édition précédente : 21,6 x 27,9 cm avec 134 pages. Les nouvelles pages correspondent à la mise à jour de la sitographie et surtout d’une bibliographie très riche et actuelle qui recense les ouvrages pour les adultes et tout ce qui a été publié jusqu’à aujourd’hui pour les enfants, subdivisé par tranches d’âges.

Padi ne vieillit pas et c’est son atout majeur. Toutes les familles, soignants ou enseignants qui ont acquis « Padi et l’Aventure de la Vie » à sa sortie, continuent à l’utiliser. Beaucoup attendaient la nouvelle version pour pouvoir renouveler leur bibliothèque car le premier livre, après avoir été tant lu et consulté portait les stigmates des jeunes lecteurs !

Inscrivez-vous à ma liste :

recevez des informations, des articles, des vidéos, des conseils et, en cadeau, Le Livret des Grands de mon livre Padi et l’aventure de la vie.

Le Livret pour les Grands, à la fin du livre, vous aide à accompagner l’enfant dans son cheminement et favorise le dialogue.

Depuis quelque temps, vous avez entendu parler de Padi et de ses amis, de Padi et ses aventures. Vous avez bien compris qu’il ne s’agissait pas d’un livre pour parler seulement d’une petite fille, de ses copains animaux et de la Nature, mais d’un parcours riche, sympathique et soigné qui présente les situations belles et difficiles, joyeuses et tristes de la vie, expériences que l’enfant traverse le long de son cheminement.

aider l’enfant à comprendre le cycle de la vie

L’enfant, représenté par la jeune Padi, se pose des questions, est invité à réfléchir, à exprimer ses émotions. Le pompier, son ami, est la figure de l’adulte idéal, parent, enseignant, éducateur, soignant, qui, avec une écoute bienveillante, répond honnêtement à toutes ses demandes, ne cachant jamais la vérité et créant ainsi la nécessaire relation de confiance. C’est ainsi que l’on peut éviter les « pas-dits », les « non-dits » qui laissent des traces et fragilisent l’enfant dans son développement.

Je vais vous en dire plus dans les semaines qui viennent. En effet, je vous présenterai des articles, des citations, des images commentées, des vidéos pour vous aider à répondre à l’enfant, naturellement curieux. « Padi et l’Aventure de la vie » vous attend.

Pour suivre Padi et son auteure :

 

 

Inscrivez-vous à ma liste :

recevez des informations, des articles, des vidéos, des conseils et, en cadeau, Le Livret des Grands de mon livre Padi et l’aventure de la vie.

Suivez-nous :